Comment remplir le manque ?

kwame-anim-496026-unsplash
Photo de Kwame Anim

Comment remplir le manque d’affection, le manque d’amour, le manque de reconnaissance, le manque de lien, le manque de sens, le manque d’utilité… ?

Je ne vous parle pas ici du petit manque momentané. Je vous parle de l’immense manque qui prend les tripes. Le manque qui vous saisi d’effroi et vous sert le coeur.

Ce manque, ce vide qu’on a pu essayer de remplir avec toutes les stratégies possibles mais qui reste quand même là – au fond de nous, qui continue de nous habiter malgré les tentatives, les efforts qu’on a fait, et notre persévérance :
trop manger, s’alcooliser, fumer, se droguer, faire du shopping, avoir beaucoup d’amis, remplir nos vies d’activités et de sorties, se couper de nos ressentis, regarder son téléphone/ordi/télé quand on a 1 seconde de libre, planifier des supers vacances et week-end, vivre du plaisir à fond, collectionner et accumuler des objets, faire 10 thérapies différentes, faire du bénévolat, penser positif, faire du yoga et de la méditation, essayer de croire en un Dieu sauveur extérieur…

Quand on a tout essayé et qu’il ne reste plus rien. Plus rien. Et que ce vide intersidéral est toujours là, frappant à notre porte. Que faire ?

  1. S’ouvrir à lui et le ressentir pleinement. Accueillir le vide.
  2. Se rendre compte que le vide est une illusion. Que le vide qu’on pensait vide est en fait plein. Plein de vie. Plein de son Âme qui est là. Qui est toujours là. Cette partie de soi qui nous relie au Grand Tout, qui nous relie aux autres, qui nous relie à nous-même. Cette partie là de nous qui est interconnectée. Qui sans avoir besoin de faire ou de dire quelque chose, se sent naturellement aimée, reconnue, existée, valorisée, intégrée, comprise…

Le mal-être est la manifestation que nous sommes coupés de notre Âme et de notre dimension spirituelle. Nous sommes coupés de notre lien sacré à Dieu, à l’Univers, à la Source. Croire et espérer ne suffisent pas. Il est nécessaire de vivre directement la relation à la Source et de sentir profondément en soi ce lien unique, afin de le savoir dans ces cellules et non uniquement de croire mentalement et intellectuellement.
Ce mal-être exprime le besoin vital de se reconnecter à son Âme, à toutes les dimensions de son Être, à qui on est vraiment dans la globalité.

emile-seguin-209058-unsplash
Photo de Emile Séguin

C’est une souffrance terrible et incommensurable pour l’Être d’être coupé d’une partie de soi – que ça soit son corps, ses émotions, son esprit ou son Âme. L’être humain est composé de ces 4 dimensions et a besoin d’être connecté avec toutes pour être unifié et complet.

Malheureusement, aujourd’hui la plupart des humains ne sont connectés qu’à l’une ou l’autre. Et la dimension spirituelle a été désacralisée, niée voire ridiculisée du fait de la tendance actuelle à tout rationaliser et démontrer scientifiquement. Aujourd’hui, grâce à la physique quantique, l’existence de la conscience est prouvée scientifiquement et cela peut rassurer ceux qui ont besoin de passer d’abord par une preuve tangible pour leur mental, avant de faire confiance à leur ressenti. Vous trouverez une vidéo sur la physique quantique ici par exemple.

Ce lien à notre conscience supérieure, à notre Âme ne se coupe pas tout seul. C’est nous, par un mental surentrainé, de fausses croyances, des émotions envahissantes, une rationalité voulant tout contrôler, des blessures profondes, une méconnaissance, qui nous coupons de notre Être profond et divin.

Notre Âme désire profondément l’harmonie, la beauté, la bienveillance, le respect, l’amour, la joie, la paix, la coopération, l’intégrité, l’authenticité, la légèreté… Elle souhaite réellement participer à vivre dans un monde avec ces valeurs là. C’est cela qui la rassasie vraiment.

paul-talbot-704-unsplash
Photo de Paul Talbot

Ne seriez vous pas soulagé d’un immense poids si vous n’aviez pas besoin à chaque fois que vous agissiez, de prouver votre valeur, d’être rassuré-e de ne pas avoir dérangé ou d’avoir blessé, de montrer que vous exister, de vous assurer qu’on ne vous écrase pas, d’essayer d’être reconnu pour ce que vous faites, de vous protéger de la possibilité d’être trahi… ?
Tous ces mécanismes plus ou moins inconscients qui alourdissent notre quotidien, nous rendent malades et pèsent sur notre coeur.

L’être humain se fait tellement de mal à croire que vivre en harmonie avec soi-même, les autres, son environnement, dans le cadre personnel et professionnel est impossible. Dans ce monde perverti et distorsioné, il est nécessaire d’être vigilant et de discerner si on peut faire confiance ou non aux intentions de l’autre – et à ses propres intentions. Et en même temps, nous n’avons pas non plus à subir une vie coupée de l’Amour, de l’Unité, du désir de paix… C’est à chacun de construire et de créer la réalité dans laquelle il désire profondément vivre.

Si tout le monde était complètement reconnecté consciemment à son Âme et vivait chaque instant en étant connecté, les guerres d’Ego n’auraient pas lieu, les blessures seraient guéries et nous pourrions vivre en harmonie les uns avec les autres. Cela n’est pas un idéal, ni une utopie, un rêve ou quelque chose d’impossible à atteindre. Cela est réaliste et réalisable. Cela demande du travail, de l’investissement, du temps, de la patience, des remises en cause, de la foi, pour se reconnecter à son Âme et transformer les parties de nous qui participent à entretenir le jugement, la division, le chaos, le désamour et le service à soi-même.

Puissions nous créer cela sur Terre, en nous reconnectant à notre réelle Essence.

clasped-hands-comfort-hands-people-45842.jpegPuissions nous nous serrer les coudes, ensemble, dans cette aventure de transformation intérieure et extérieure, pour manifester la meilleure version de nous-même à chaque occasion et pour réclamer notre droit de vivre dans un environnement sain et respectueux de toute forme de vie, si tel est notre désir profond.

La Vie n’est pas un jeu, ni un temps pour en tirer le maximum de jouissance personnelle. Notre Vie sur Terre est un temps sacré. Notre Âme s’incarne dans un corps physique pour vivre une expérience spirituelle et grandir en sagesse et en conscience. Parfois, nous avons besoin de faire des expériences douloureuses pour comprendre et prendre conscience de certaines vérités puis revenir à la Source, à l’Unité, malgré tout. Cela est le seul soulagement et la seule guérison réels à nos maux.

La joie pleine et paisible est vécue une fois que nous nous reconnectons à la Source via la connexion à notre Coeur et à notre Âme. Cette joie paisible et nourrissante arrive naturellement et n’est pas un objectif à atteindre. Notre attention, elle, est à poser sur l’ascension de notre Être global vers plus de conscience, de sagesse, de maturité, d’humilité et d’unité.

alex-wigan-15485-unsplash.jpg
Photo prise par Alex Wigan

 


Vous souhaitez partager cet article ?

Vous pouvez partager cet article à condition de le respecter en intégralité et d’en publier la source : consciencejoyeuse.com.


Vous souhaitez commenter cet article ?

Si vous souhaitez commenter cet article, merci d’utiliser cet espace comme un espace de partage personnel, de manière pacifique et non jugeante afin que tous aient un espace pour dire sa propre vérité et vécu en paix.
Parlez en ‘je’, partagez vos émotions, les conséquences que ça a eu pour vous…
Vous pouvez lire les articles de la catégorie des émotions et de la communication pour vous aider si besoin. Vous pouvez me contacter si vous avez besoin d’aide pour formuler ce que vous voulez partager.
Les commentaires incitant à la haine, au désamour, au jugement, à la catégorisation ne seront pas acceptés.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s