Pourquoi se faire accompagner ?

L’espace de thérapie est un endroit particulier et privilégié.

Voici comment je conçois l’espace de thérapie.

Pour commencer, il est important pour moi que vous ressentiez que c’est un endroit sécurisé et sécurisant, où la confiance dans la relation accompagnant-accompagné va grandir au fur et à mesure des séances.

C’est un espace précieux dédié à celui qui vient. L’attention est portée sur lui et envers les problématiques et les désirs de guérison qu’il apporte. C’est un lieu pour reprendre de la force, retrouver de la paix et de la vitalité. C’est un lieu de ressourcement, de cocooning.

C’est un lieu de confidentialité, où on peut dire ce qui n’a jamais été dit, prononcer ce qui n’a jamais été prononcé, exprimer et déposer ce qu’on porte sur le Coeur depuis tant d’années.

C’est un lieu où on va au rythme de la personne. On ne pousse pas, on n’est pas là pour brutaliser et faire taire les « protecteurs » mais pour accueillir ce qui est et respecter les parties qui s’expriment. Il y a un respect profond pour le système de chacun et les limites qui sont posées.

C’est également un lieu de non jugement et d’accueil profondément bienveillant, où quand on est prêt, on peut mettre de côté sa carapace, ses protections, déposer sa vulnérabilité, on peut exprimer ses émotions, se montrer tel que l’on est à l’intérieur.

Enfin, c’est un lieu pour reprendre des forces, retrouver des ressources en soi qu’on avait perdu ou qu’on ne connaissait pas, comme de la créativité, du mouvement, de la liberté, de la capacité à s’affirmer, à se montrer, à jouer, à faire confiance, à se sentir aimé, à aimer…

Pour finir, c’est un lieu de convalescence qui aboutit au développement de l’amour, de la confiance et de l’estime de soi, ainsi qu’à la reprise de son pouvoir personnel.

Déployer ses ailes en étant connecté, depuis son Cœur, à Soi, aux Autres, à la Vie, à Dieu, c’est selon moi le but du Chemin de Guérison.

Certains endroits en nous méritent d’être visité avec une personne de confiance

Lire des livres, écouter des conférences, s’auto-analyser/coacher/accompagner et partager avec des amis sont des très bons moyens pour avancer sur son chemin, grandir, avoir des déclics, et guérir d’un certain nombre de blessures.

Certaines personnes sont à l’aise en plus de cela de se faire accompagner, d’autres pensent que cela suffit.

Si vous vous retrouvez dans le fait que cela est suffisant et que vous êtes quand même curieux de connaître un autre point de vue, voici pourquoi il existe selon moi au moins 3 situations où il est important de se faire aider :

  • Quand c’est la relation qui a besoin d’être guéri.

Certaines de nos blessures et traumatismes ont été vécus dans le cadre relationnel et bien souvent nous nous sommes sentis très seul, voire même isolé, alors que nous aurions eu besoin être soutenus, aidés, réconfortés, rassurés, cajolés, mis en sécurité, sortis d’une situation dangereuse pour nous.

C’est donc en connaissant des relations sécurisées, sécurisantes, de confiance qu’on va pouvoir expérimenter une relation saine, basée sur la compréhension, le respect mutuel, l’empathie.

Parfois, il est rare de trouver dans notre entourage des personnes que l’on considère comme digne de confiance. Et le thérapeute peut être cette personne respectueuse et digne de confiance et avec lequel on va pouvoir expérimenter une relation de confiance. Cette expérience va pouvoir aider la personne dans son processus de guérison des relations humaines.

  • Quand je crois que je dois tout faire tout seul

De plus, certaines parts de nous se sont construites avec la croyance qu’elles devaient faire tout toute seule, se débrouiller par soi-même, et surtout ne pas demander de l’aide à d’autres personnes.

Ces parts ont une force et des compétences incroyables ! Elles sont capables de traverser et de déplacer des montagnes. Elles sont extrêmement compétentes et on peut leur reconnaître tout ce qu’elles ont réalisé !
L’envers de la médaille est qu’elles sont aussi bloquées dans le schéma de refuser l’aide des autres, que dépendre de quelqu’un c’est dangereux, que le plus rassurant c’est de faire soi-même et de ne pas faire confiance aux autres. Elles ont vécu des trahisons, rejets, abandons, humiliations, de la négligence, de l’absence, de l’indisponibilité récurrente de la part d’autres personnes et bien souvent des adultes référents. Et leur solution pour être sécurisée a été : je vais faire seule.

Elles sont donc bloquées dans un schéma de solitude, ce qui empêche la connexion profonde avec les autres et génère beaucoup de souffrance intérieure, d’incompréhension, de tensions en présence et en interaction des autres.
Cette part là pour guérir en profondeur a donc besoin d’être accueillie par quelqu’un de bienveillant et de confiance, afin de vivre l’expérience d’une relation sécure et aidante. Continuer de faire toute seule et de se guérir toute seule ne va pas l’aider dans son processus de guérison. Elle a besoin de vivre l’expérience de demander de l’aide a quelqu’un de compétent qui pourra être là pour elle alors qu’elle en a besoin, et lui redonner confiance.

  • Quand la blessure est trop grande, ancienne, douloureuse.

Pour finir, les traumatismes non guéris que nous avons vécu sont des espaces terrorisants ou très souffrants qu’il est bien plus sécurisant d’aller libérer avec une autre personne.

Ils peuvent être ressenti comme des espaces vides, fantômes, comme des trous noirs aspirants et duquel on craint de ne jamais ressortir.
Nous les avons vécu avec tellement d’insécurité et de solitude qu’il peut donc être très difficile de les contacter seuls. Et être accompagné par quelqu’un de confiance permet d’y aller avec une corde de sécurité, « en rappel » comme en escalade. On sait que quelqu’un veille sur nous, et peut nous aider. Si on chute et qu’on perd nos moyens, l’autre est là pour nous aider à nous en sortir.

Il peut aussi nous aider à être ce miroir bienveillant et nous aider à reconnaître la souffrance immense que nous avons vécu et porté. Il peut apporter son regard bienveillant et compatissant dans des endroits très sombres et sans vie.

L’objectif final est l’autonomie et l’envol vers de nouveaux horizons !

La thérapie en permettant
de se libérer et de guérir de fausses croyances, blessures, fardeaux,
de récupérer son pouvoir personnel,
de retrouver la clarté en soi et dans son histoire avec des yeux d’adulte compréhensifs et compatissants,
est un vrai Chemin de Libération.

L’outil thérapeutique que je pratique l’IFS (Systèmes familiaux intérieurs) est soucieux que la personne puisse gagner en liberté et en autonomie.
Celle-ci apprend petit à petit avec le thérapeute à développer ce regard bienveillant et cette présence aimante à soi-même. Elle développe une nouvelle relation à soi et aux autres, expérimentant de plus en plus de sécurité et de confiance intérieures, s’expensant de plus en plus et retrouvant sa Liberté et sa Joie Profonde.

Chaque thérapeute a sa manière de faire et d’être. Il est important de choisir un thérapeute avec qui on résonne et avec qui on sent qu’on peut être en confiance et qu’on peut s’ouvrir en sécurité.