La terrible impermanence de la vie

J’en étais très insécurisée.
Tout change.
Et je ne peux rien faire pour retenir la vie qui s’écoule.
Je ne peux rien faire pour que les bons moments ne s’arrêtent pas.

A quoi puis-je m’accrocher puisque tout évolue ?
A quoi puis-je faire confiance ?
En quoi puis-je avoir foi, de manière sûre, puisque tout est impermanent ?

Une lueur d’espoir pointa le bout de son nez et me murmura : « Tu peux avoir foi que tout change, que la vie change et se transforme. En cela, tu peux être sûre et certaine. » Rassurée, je la remercia et je la garda bien au chaud près de mon coeur.
Je compris alors que je pouvais m’accrocher au mouvement. Ce paradoxe me fit sourire et finit de me détendre !
Je pris une luge, descendis la colline enneigée et ressentis le mouvement de la vie dans tout mon corps…


Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s