C’en est TROP! TROP de violence!

Trop d’informations violentes à la télévision. Trop d’injures. Trop d’incompréhensions dans la communication. Trop de haine. Trop de jugements les uns envers les autres. Trop de coups bas. Trop de temps et d’énergie à chercher et à accuser les soi-disant coupables: les riches, les fainéants, les protégés, les décideurs, les passifs, les jeunes ou les anciens… Trop de désamours entre humains. Trop de conflits hargneux. Trop de guerre et de destruction.

Pour moi, c’en est trop. J’ai besoin de paix et d’harmonie. J’ai besoin de pouvoir évoluer dans un monde où je me sente en confiance. J’ai besoin de fraternité. Aussi de justice, surtout de justesse.

Que ça soit par les armes ou par les mots, la violence peut habiter chaque coin de notre vie.
Elle peut surtout habiter chaque coin de notre cœur, si on ne met pas d’énergie à apaiser les tourments qui nous habitent, les émotions refoulées, les traumatismes non digérés…
Elle peut aussi habiter chaque coin de notre pensée et de nos intentions. Et ainsi, il se peut que nombre de nos stratégies et de nos actions soient au service de la vengeance, de la volonté de sortir de notre infériorité, de faire sortir les violences qui nous habitent inconsciemment ou non, de nous guérir…

D’où vient cette violence millénaire ?

Cette violence vient de nous. De l’intérieur de nous. Elle prend naissance là.
De nos blessures non gérées.
De nos interdits à être nous-mêmes.
D’une mauvaise image de nous.
De nos croyances auto-limitantes.
Du refoulement de nos émotions.
De la non acceptation de certains aspects inhérents à notre condition terrestre (nos limites physiques, le temps qui passe, notre finitude…)…

Des clés pour rompre avec le cercle de la violence

  • Conscientiser mes intentions

Agissez-vous par amour ou par colère/haine/vengeance ?

Pour quelles raisons agissez-vous ? Pour quelles raisons exprimez-vous ?
Continuez vous le cercle de la violence ? Tentez vous de le rompre, pour vous, pour les générations futures ?
Quand vous punissez un enfant: est-ce réellement par amour ?
Quand vous jugez cette personne: est-ce réellement par amour ?
Quand vous criez sur votre conjoint: est-ce réellement par amour ?
Quand vous méprisez une personne : est-ce réellement par amour ?

  • Prendre ma part de responsabilité

Moi aussi, je participe à cette violence.

Moi aussi, je participe à la pollution, à la manipulation, à l’inaction, à l’injustice…

Ainsi, je n’accuse plus les autres. Je me ressaisis de ma capacité à agir. Je redeviens maître de mon destin et de mon environnement. Je peux me mettre en action et participer activement au monde que je souhaite.

Je place mon énergie à participer à ce que je veux plutôt que de parler à critiquer.

  • Prendre du temps pour me pacifier

Prendre soin de l’intérieur de moi.

Écouter ce qui bout en moi.
Ce qui n’est pas tranquille et qui sort mais pas forcément au bon moment ou pas sous la forme que j’aurais aimé.
Et surtout ce qui ne sort pas et que je garde bien enfoui mais qui agit sans que je m’en aperçoive. Cela donne les réactions, les « je-ne-sais-pas-ce-qui-m’a-pris »…
Se connecter à soi pour savoir où on en est, par la méditation par exemple.
Guérir enfin les blessures qu’on ne cicatrise pas, par une thérapie. Non, vous n’êtes pas un -e malade, vous êtes juste un-e humain-e qui a souffert et qui a gardé des traces non cicatrisées, comme tous les humains.

  • Apprendre à gérer mes émotions

Dévoiler le mystère des émotions!

Apprendre
– à les connaître,
– à ne plus en avoir peur,
– à les apprivoiser,
– à leur donner une juste place,
– à les nommer,
– à en parler et les assumer…

  • Me regarder avec bienveillance

Pardonner et demander pardon.

A soi, pour le mal qu’on s’est fait. Pour avoir entretenu cette violence qui nous a causé du tord.
Demander pardon à l’autre, qu’on a blessé.
Dans l’espérance de pouvoir dépasser le passé et rompre avec le cercle de la violence.

  • Faire la paix avec moi

Enfin, se déclarer la paix avec soi-même!

Je suis un être digne d’amour et de reconnaissance.
Je peux m’offrir ce cadeau de ne plus lutter contre moi, contre des croyances négatives que je porte sur moi, contre des parts de moi que je crois mauvaises.
Je m’accepte entièrement et profondément.Je laisse « la Vie », « Dieu », « l’Énergie créatrice » agir à travers moi afin de La-Le servir au mieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s